leonardo_V6.lwc
Intranet
Info Pratiques
Livre d'Or
Cartes postales
Partenaires
Coloriages
Oeuvres picturales de Léonard
Leonard de Vinci, la Science et la Technique
La Vie de Leonard de Vinci
Francois 1er
Cinquecento
Quattrocento
Trecento
La Renaissance
Chateau d'Ecouen, Musée National de la Renaissance
Les Instruments de musique
Instruments à percussion
Instruments à clavier
Instruments à corde
Instruments à vent
page intoduction
Anne de MCY
Diane de Poitiers
Accueil
actualités n
Association
Coulisses
Dossiers
Presse
Spectacles
Mentions légales
contact
plan du site
Intranet
Info Pratiques
Livre d'Or
Cartes postales
Partenaires

Chaque région, chaque cour royale avait sa chapelle, c’est-à-dire sa propre école de musique et de chant dirigée par un maître de chapelle. Au cours de la Renaissance italienne, si les madrigaux s’inspiraient de textes de poètes fameux tels que Pétrarque ou La Tasse, la musique populaire n’en continuait pas moins à chanter ou à jouer des airs plus simples comme la frottola, le strambotto, le sonetto, la villanella.


Le développement de la musique instrumentale pure est l’une des principales nouveautés du XVIe siècle. Et en corollaire, apparaît aussi un fantastique mouvement de développement des différents aspects de la facture instrumentale.


Ce nouveau siècle, celui que l’on nommera plus tard "Renaissance", allait être celui du développement de la musique instrumentale. Jusque là, la musique purement instrumentale était très rare, ou du moins, c’est ce que laisse supposer ce que nous en avons conservé : essentiellement quelques pièces de danse dont les plus anciennes remontent aux XIIe ou XIIIe siècle et quelques pièces écrites plus spécifiquement pour l’orgue. Certains manuscrits du XIVe siècle attestent de ce répertoire pour l’orgue en Angleterre, en France ou en Italie.


Grâce à la première impression musicale de PETRUCCI, il nous est facile de fixer le point de départ d’un Guide des Instruments de la Renaissance.

  

Association Autour de Leonardo - 75, rue de la Barre - 95170 DEUIL LA BARRE - 0 953 835 008

SOUS-RUBRIQUES

’est à la Renaissance, au XVIème siècle, que la polyphonie atteignit son plus haut degré de développement et de capacité d’expression.